vendredi 20 juillet 2012

Le Fruitarisme, kézako ?


Cette réplique vous dit quelque chose ? C'est tout simplement l'un des moments cultes du film "Coup de Foudre à Nothing Hill" sorti en 1998 sur nos écrans. 
Mais pourquoi la POpOtte vous parle de ça aujourd'hui ? Parce qu'en discutant avec des amis hier soir, nous en sommes venus à parler des fruitariens (ne me demandez comment nous en sommes arrivés à ce sujet). L'idée me paraissait tellement extravagante que j'ai mené ma petite enquête. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, certaines personnes consomment exclusivement des fruits et légumes tombés de l'arbre... 
Quand la réalité rattrape la fiction.

Où est le plaisir dans tout ça ? Ne sont ils pas eux aussi tombés sur la tête comme les fruits qu'ils consomment ? 

Pour info, le fruitarisme n'est pas encore admis au dictionnaire français. Une raison de plus de douter du sérieux de cette pratique pour le moins inattendue.

La POpOtte vous laisse méditer et vous souhaite un super week-end ! :)

4 commentaires:

  1. Tu veux dire que... ça existe vraiment des gens comme ça? Je pense qu'il faudrait d'abord demander ce qu'en pensent les fruits.

    RépondreSupprimer
  2. Oui ça existe vraiment.... incroyable non ?

    RépondreSupprimer
  3. Après mûre méditation, espérons que les fruits ne prennent pas revanche et que les légumes ne suivent pas la mouvance !

    RépondreSupprimer
  4. Le fruitarisme est en effet une philosophie reposant sur un extrême respect de la nature. Il ne s'agit pas de ne consommer que les fruits tombés de l'arbre. Vous aurez compris j'espère que la réplique citée est une parodie du fruitarisme, destinée à faire rire, et c'est vrai qu'elle est amusante, mais non informée.

    Donc l'idée est de tirer son alimentation du monde végétal exclusivement (évidemment tout recours à des produits animaux est exclu si nous parlons d'éthique), avec le moins d'impact possible sur les plantes. Or lorsque vous arrachez ou coupez des légumes, c'est toute la plante que vous endommagez. Au contraire des fruits cueillis à leur maturité, dont la consommation non seulement ne détruit pas l'arbre ou l'arbuste qui les porte mais de plus participe à la reproduction de l'arbre puisque les graines des fruits sont destinées à être semées, que ce soit par les oiseaux et rongeurs, ou par l'homme qui rappelons-le est une espèce frugivore. C'est pourquoi la consommation de fruits frais, cueillis (ou ramassés) à leur maturité puisque c'est le moment où les graines sont à leur meilleure fertilité, est le rapport le plus écologique que l'homme puisse entretenir avec la nature au moment de s'alimenter. Les graines de chaque fruit consommé sont dispersées. Certaines se perdront, d'autres donneront naissance à de nouveaux arbres qui produiront des milliers de fruits au cours de leur vie.

    Ensuite, s'alimenter uniquement de fruits est tout-à-fait possible, il existe même de grands sportifs fruitariens. Même si personnellement je recommanderais d'associer aux fruits des feuilles vertes, des légumes et des oléagineux pour disposer de minéraux supplémentaires, à moins d'avoir accès à des fruits biologiques d'excellente qualité et diversifiés tout au long de l'année.

    Marie-Cécile

    RépondreSupprimer